lundi 31 août 2015

Lumière 2015: Soirées de présentation du programme !

Bonjour à tous

Juin 2015 était l'occasion de découvrir les grandes lignes du Festival Lumière 2015: rétrospectives, hommages, invités et bien sûr le lauréat du Prix Lumière.
Pour le programme définitif du festival qui se tiendra du lundi 12 au dimanche 18 octobre 2015, l'Institut Lumière propose comme chaque année des soirées de présentation tout en images, commentées par l'équipe de l'Institut, afin de permettre à chaque spectateur de pouvoir concocter son programme personnel.
Pour rappel, l'édition 2014 avait rassemblé 142 000 spectateurs sur 320 séances (!!!) et pas moins de 72 lieux dans toute la Métropole lyonnaise. Il n'est donc pas inutile de bien préparer cette semaine cinéphilique pour retrouver les films qu'on adore et découvrir ceux que nous ignorons.

Clip de présentation du Prix Lumière 2015



Ces soirées seront aussi l'occasion d'évoquer Raymond Chirat, un des piliers de l'Institut Lumière qui nous a quittés la semaine dernière. Il était un des festivaliers les plus assidus depuis la première édition et sa présence en salle était toujours un événement tant on le voyait prendre plaisir à voir, revoir et parfois (rarement!) découvrir les films de la programmation!


Découvrez la programmation complète et préparez votre festival à l’occasion des soirées de présentation !

SOIRÉES DE PRÉSENTATION DU FESTIVAL LUMIÈRE 2015
Les dernières annonces, le programme complet en détails... Un moment privilégié proposé par l'équipe de l'Institut Lumière, au Hangar du Premier-Film.
Choisissez votre date, il suffit de s’inscrire :
Mercredi 9 septembre à 19h et 20h30
Jeudi 10 septembre à 17h30 et 19h
Samedi 12 septembre à 11h



Présentations suivies d'un verre avec l'équipe.

Entrée gratuite, sur inscription au 04 78 77 47 60 ou à communication3@institut-lumiere.org.
À très bientôt
Lionel Lacour

lundi 24 août 2015

Projection exceptionnelle à Lyon des films Lumière restaurés

Bonjour à tous

Les films Lumière sont des films d'une durée de moins d'une minute. Ils sont les témoignages de la fin du XIXème siècle et du XXème siècle triomphant: industrialisation et urbanisation des sociétés occidentales, découvertes des mondes exotiques et de leurs cultures parfois mise en scène pour les opérateurs des frères Lumière.
Mais ces films sont aussi des témoignage de cette technologie balbutiante qui apprend à chaque film toutes les possibilités qui lui sont offertes pour reproduire un réel saisi par la sagacité d'un opérateur, comme celui qui eut l'idée de filmer Venise en positionnant sa caméra sur une gondole à Venise, devenant sans le savoir l'inventeur du premier travelling de l'Histoire du cinéma.
Ces films, entièrement retrouvés viennent d'être restaurés dans une définition remarquable (en 4K pour les puristes) et édités dans deux coffrets superbes qui sortiront le 16 septembre prochain.

À l'occasion de cette sortie, Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière, propose aux Lyonnais mais aussi à tous les cinéphiles de France et d'ailleurs, de découvrir sur grand écran, une sélection de 114 de ces films (le catalogue en compte près de 1500!). Ainsi, le mardi 29 septembre, à 20h et à l'Auditorium de Lyon, Thierry Frémaux, accompagné du pianiste Romain Camiolo, révélera ces courts films avec toute son énergie et l'humour que les habitués de l'Institut Lumière lui connaissent quand il s'agit de commenter ces courts-métrages si drôles parfois (Laurent Gerra est particulièrement fan d'une série de films consacrés à une famille d'artistes acrobates!), si émouvant souvent.

Pour ne pas manquer cette occasion de voir ces films comme jamais, n'hésitez pas à venir et à inviter ceux qui n'auraient jamais eu le plaisir de voir ces œuvres qui constituent les commencements de l'aventure cinématographique.

Renseignements et billetterie à l'Institut Lumière
04 78 78 18 95
www.institut-lumiere.org

Auditorium de Lyon - 149 rue Garibaldi - Lyon 3ème

À bientôt
Lionel Lacour


"Les aventuriers": vrai film sur l'amitié et la France des Trente glorieuses

Bonjour à tous

en 1967, Robert Enrico réalisait Les aventuriers. Il retrouvait José Giovanni dont il avait adapté le livre pour son film Les grandes gueules (1965) et dans lequel jouait déjà Lino Ventura. Avec Classe tous risques (1960), Avec la peau des autres et Le deuxième souffle (1966) et donc Les grandes gueules, Les aventuriers est la 6ème collaboration entre Ventura et Giovanni. Quant à Alain Delon, c'est la première collaboration avec Giovanni (et pas la dernière) ainsi qu'avec Ventura, avec qui il se lia d'amitié et tourne en 1969 Le clan des Siciliens.
Ces présentations rapides servent d'abord à montrer que Les aventuriers constitue un film d'amitié virile forte, de fidélité dans le travail voire dans la vie. Et cela va se ressentir à l'écran. Mais ces liens d'affection ne sont pas factices et le film va au-delà. Au lieu de les montrer, il établit ce qui peut

lundi 17 août 2015

"Le professionnel": une vision de la Françafrique

Bonjour à tous

hier, France 2 diffusait Le professionnel de Georges Lautner. Réalisé en 1981, le film mettait en scène un Jean-Paul Belmondo au sommet du Box office français. Pas son meilleur film, pas les meilleurs dialogues de Audiard - celui-ci ayant plus que traîné les pattes pour écrire scénario et dialogues - mais un film efficace et par certains aspects extrêmement étonnant sur la dénonciation de la politique française vis-à-vis de ses anciennes colonies africaines, alors même qu'il s'agit de l'adaptation du livre de Patrick Alexander Mort d'une bête à la peau fragile, sorti en 1978.

dimanche 16 août 2015

La nuit des morts vivants à La nuit de la Peur - Festival Lumière 2015

Bonjour à tous

Dans la nuit du 17 au 18 octobre 2015, le Festival Lumière propose comme à chaque édition une nuit cinéma à la Halle Tony Garnier. 5000 spectateurs pourront cette année frémir devant des films "qui font peur" parmi lesquels les classiques The thing (John Carpenter, 1982) ou Evil Dead (Sam Raimi, 1981) ou le plus récent Insidious (James Wan, 2010).
Mais c'est bien La nuit des morts vivants qui constitue le moment le plus culte de la soirée. En effet, ce film révolutionna le cinéma en créant de fait un genre nouveau. Ou plutôt, des genres nouveaux. Car son réalisateur, George A. Romero, réussissait en 1968 à poser les balises de bien des films pour adolescents et adultes. Les films de Zombie d'abord. Les films d'horreur ensuite.

samedi 15 août 2015

De Ted à Ted 2: le Ted de la maturité?

Bonjour à tous,

en 2012, avec Ted, Seth McFarlane avait réalisé une œuvre décapante et irrévérencieuse. Dès la première séquence, des propos antisémites étaient prononcés en guise d'antiphrase évidente au regard du reste du film mais qui auraient pu être l'objet du courroux de bien des associations tant le politiquement incorrect était énorme. Le film fut un succès retentissant dû autant aux qualités des effets spéciaux qu'aux comédiens mais surtout à l'humour grinçant, potache et transgressif que le scénario offrait aux spectateurs.